Claire se réconcilie avec son fils après avoir travaillé en Thetahealing sur ses blocages




Johanna : Salut Claire ! Ça va ?


Claire : Ca va et toi Johanna ?


Johanna : Très bien ! Qu’est-ce qui t’a motivé à faire la formation Theta ?


Claire : On m’a parlé de cette méthode et franchement j’ai trouvé cela génial. Et pourtant, on m’a peu dit.


Johanna : Ok.


Claire : Et pour moi, c’était une évidence de la faire.


Johanna : Ok.


Claire : Cela venait en moi comme une évidence.


Johanna : Comme une évidence. Ok. Tu avais eu le temps  de consulter, de tester la séance découverte ?


Claire : Oui, j’ai fait la séance découverte avec toi, par téléphone. Tu as oublié !


Johanna : Non, je me souviens de ta voix finalement. C’était bien ?


Claire : Oui.


Johanna : Qu’est-ce qui t’avait marquée dedans ?


Claire : Que c’était une méthode simple à réaliser. Rapide. Et en raccrochant, on va dire que j’étais mi-figue mi-raisin. Je me suis dit : « on verra bien si cela va marcher ou pas ».

Johanna : Ok.


Claire : Mais cela parait bizarre quand même que cela puisse marcher à distance. Un peu… rationnel en fait.


Johanna : D’accord.


Claire : Et cela a marché.


Johanna : Après avoir bouffé tes raisins et tes figues, cela a marché.


Claire : C’est cela. J’ai fait 50/50, et cela a fait 100%. 100% réussite.


Johanna : D’accord. Qu’est-ce que tu as vécu au final ?


Claire : Il y a des choses qui se sont débloquées. Des choses que je voulais ne pas voir enfermées, et qui sont arrivées à moi.


Johanna : D’accord. OK. Super. Et du coup, la formation, première semaine, premier module de formation, tu as vécu quoi ? Quel a été ton moment « waouh » ?


Claire : Alors, première semaine, ce que j’ai vécu. C’était tout instant « waouh », on va dire. Vraiment bien. Ce n’est peut-être pas le plus « waouh », mais c’est ce qui me vient à l’esprit là, c’est le test musculaire.  C’est bluffant quand même.


Johanna : De pouvoir faire ce que ton corps dit.


Claire : Oui, c’est cela. C’est que la tête pense quelque chose, et que le corps dit vraiment autre chose. Et cela m’a bluffé.


Johanna : Et Avancé, qu’est-ce qui t’a plu dans Avancé et que tu as poursuivi du coup ?


Claire : Alors, pareil : plein de choses aussi. Mais, mon moment vraiment « waouh » a été chez moi, hier soir. C’est-à-dire que je ne discute plus du tout avec mon fils ainé, plus du tout, ni le contact et tout, le dialogue. Et hier soir, il est venu me voir, il m’a parlé, on a discuté une bonne demi-heure ensemble et, à un moment donné, il est parti en larmes.


Johanna : D’accord.


Claire : Donc il est parti dans sa chambre. Je suis allée le voir. Et, habituellement, il m’aurait claqué la porte en me disant : « sors, tu me déranges ». Et là, il m’a sorti plein de choses.


Johanna : Positives ? Négatives ? Mi-figue, mi-raisin ?


Claire : Un peu des deux. Du positif, du négatif qui va devenir plus tard positif, parce que justement, le Theta, je le fais pour nous deux, pour ma famille, enfin, pour mon fils et moi en particulier, mais après, cela sera aussi pour son frère, sa sœur, pour tout le monde.


Johanna : D’accord. Donc, si je comprends un peu mieux, en travaillant le Thetahealing, tu adores les fruits ?


Claire : C’est cela. Ou alors je ne mange pas assez de fruits en fait. Et je constate que, on est en train de me dire qu’il faut que je mange des fruits. C’est cela en fait.


Johanna : Ok. D’accord.


Claire : C’est grâce au Theta, on me dit : « mange du fruit, c’est important pour toi. »


Johanna : Tu peux avoir tout à 100%, quand tu le décides. Tu peux créer ta réalité.


Claire : Vraiment.


Johanna : Tu prends conscience de cela maintenant ?


Claire : Oui. Je peux créer ma réalité. Vraiment. Changer tout ce qui pour moi est négatif, le mettre en positif. Vraiment. J’ai le choix de devenir la reine de mon royaume. Vraiment.


Johanna : Bravo Claire !


Claire : Mais un grand merci à vous, parce que si vous ne donniez pas ces formations, on n’aurait pas ces informations. Donc un grand merci de faire ce travail, de partager. Vraiment du fond du cœur.


Johanna : Merci à vous de votre confiance et de nous laisser exprimer ce que l’on veut en fait. Parce que nous, cela nous fait plaisir de le faire. On en discutait encore hier soir, et on disait : cela nous prend peut-être des heures, quand on a fini de travailler avec vous en classe le soir, on va travailler sur nous, avec les enfants, sur d’autres choses qu’on va proposer, mais on ne se sent pas étouffés…


Claire : Oui. Envahis chez vous.


Johanna : Comme au travail, au lieu de : « tout cela, je vais y retourner demain… » ; non, on le fait avec plaisir.


Claire : Oui, on le sent. On le sent que vous le faites avec plaisir, avec bienveillance. On est super bien accueillis. Vraiment, on sent de l’amour, quelque chose de chaleureux et de familial. On ne fait pas partie de votre famille, cercle, noyau, machin… enfin machin… ce n’est pas très clair…


Johanna : T’inquiètes. On a compris. Ce n’est pas raisin…


Claire : … le noyau solide, mais le Thetadream, c’est une famille quand même, je pense. Je sens cela.


Johanna : Donc, en fait du raisin, vous n’êtes pas le noyau, vous êtes la pulpe…


Claire : On est la grappe. Il y a la grappe après.


Johanna : C’est cela. Donc, on est dans la même grappe de raisin.


Claire : C’est cela. Vraiment.


Johanna : Ok. Et, on fera un bon vin après.


Claire : Oui. Tout à fait.


Johanna : OK. Bon voilà.


Claire : Faites cette formation parce qu’elle est vraiment très, très bien. Vraiment bien. Et pour vous, et pour les autres.



Contact

Nous sommes à votre disposition pour tout complément d'informations concernant les stages ou prise de rendez-vous.

​​

Tél : +33 7 69 48 29 91

Tél : +33 7 69 54 10 78

contact@thetadream.com

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône YouTube

FAQ   CGV

Mentions légales

Web Design by  Angeden.com